[archives] Les Tests Sosh : Mobiles

La marque de fabrique BlackBerry : le clavier physique du PRIV

[archives] Les Tests Sosh : Mobiles

La marque de fabrique BlackBerry : le clavier physique du PRIV

Avec le PRIV, BlackBerry reste fidèle à la particularité qui a marqué nombre de ses téléphones : le clavier physique.

Soigneusement caché sous l'écran de 5,4", le clavier physique coulissant du PRIV permet une saisie précise, sans occuper une partie de l'écran. A noter : la surface du clavier fait également office de pavé tactile : en l'effleurant, il est possible de faire défiler des pages web, de naviguer dans un texte ou de positionner le curseur de sélection dans une phrase.

 

Découvrons aujourd'hui avec nos testeurs les usages de ce clavier.

4 Commentaires

3ieme test de ce BlackBerry Priv et aujourd’hui nous allons parler du clavier. Du clavier ? Non DES claviers !!!!! Car oui BlackBerry n’a pas mis 1 mais 2 claviers.

L’un tactile, comme sur tous les smartphones modernes.

L’autre physique, comme sur les anciens téléphones diront les plus médisants.

Et c’est vrai que quand on parle de clavier physique, on voit bien l’image des anciens téléphones avec leur clavier T9. Ou alors des hommes d’affaire et leur BlackBerry, justement, qui était très performant mais pas très orientés grand public.

 

Alors que valent les claviers de ce BlackBerry Priv ? Pourquoi BlackBerry s’est risqué à développer un clavier tactile alors que Google et des poids lourds tels que Swiftkey (Microsoft maintenant) proposent le leur ?

Est-ce que l’ajout du clavier physique a un intérêt ? Que peut-il bien nous apporter de plus ?

 

 

 

  • Clavier Physique

 

Nous allons commencer par le clavier le plus intriguant, à savoir le physique. Comme je l’ai dit depuis le début, ce Priv est un téléphone coulissant, slider. Et donc, lorsqu’on fait glisser l’écran vers le haut, le Priv laisse apparaître un clavier physique (AZERTY dans notre cas).

 

THE clavier physique

 

 

Première chose importante, BlackBerry a pensé à le faire rétro éclairé. C’est bête, mais je connais certains téléphones qui ont leur bouton de navigation Android (Home, Retour, Multitache) non retro éclairé … n’est-ce pas OnePlus X.

 

Deuxième chose qu’il faut évoquer, c’est que ce clavier physique est capacitif. Ca veut dire quoi ? Ca veut dire qu’il arrive à comprendre les mouvements que l’on fait dessus. Il peut donc servir de souris !!!! Oui oui la même souris dont vous vous servez sur votre ordinateur. Très pratique car en général, devoir sélectionner un mot ou se placer à un endroit précis d’un texte est délicat sur un écran de smartphone. Avec ce clavier, ça devient un jeu d’enfant.

 

BlackBerry Priv, clavier physique, mode curseur

 

 

L’avantage de ce côté capacitif est Triple.

De un, on peut s’en servir comme curseur, comme nous l’avons vu.

De deux, ça peut servir, comme souris, pour faire défiler les panneaux de l’écran d’accueil ou les pages internet. Et là encore c’est très pratique.

 

BlackBerry Priv, clavier physique, mode souris

 

De trois, ça sert à remplacer les mots lors de la frappe. Pas besoin de cliquer sur les mots pour les insérer, un swipe vers le haut permet de les insérer, un swipe vers la gauche permet de les effacer. Là encore, c’est très efficace. Ça évite de devoir lâcher le clavier pour insérer les mots. Très bien pensé de la part de BlackBerry.

 

BlackBerry Priv, clavier physique

 

Concernant le clavier en lui même, il est très agréable. Les touches ressortent assez peu (ce qui paraît logique puisqu’il a fallu caser l’écran au dessus) mais c’est très agréable de taper dessus. Aucuns soucis particuliers.

De plus, il semble que la qualité de fabrication soit au rendez vous. Sur le BlackBerry Q10, j’ai souvent eu des touches qui répondaient mal, ou du « double type ».

Ici, pas de problèmes et on sent que la qualité de fabrication est présente. On n’a pas peur de l’utiliser.

 

Enfin, BlackBerry a orienté sa communication sur l’aspect professionnel. Et qui dit professionnel, dit gestion du multi-langues. Je dois avouer que le paramétrage du mode multi-langue est assez compliqué.

En effet, il faut aller, comme d’habitude dans « Langue de Saisie » et là sélectionner « Paramètres du clavier BlackBerry ».

Et c’est là que c’est compliqué. Il y a un menu Langues de Saisies et un menu Claviers Multi-langues.

 

MenuClavier.png

 

 

Initialement, j’avais sélectionné, dans « Langues de Saisies » Anglais et Français et je changeais de clavier avec le raccourci. Je devais faire une action manuelle pour changer de clavier afin que la correction des mots soit disponible.

 

RaccourciClavier.png

 

 

Mais en fait c’est beaucoup plus travaillé que cela. Si vous allez dans multi-langues et que dans mon cas, je mets Langue principale= Français et langue de prise en charge=Anglais, alors une nouvelle « langue » est apparue dans « Langues de Saisies » : français/anglais.

Et cette fois, le clavier est capable de corriger ma frappe qu’elle soit en anglais ou en français, sans que je ne change manuellement la langue. Et mine de rien, cette feature, pour les personnes écrivant des emails dans les 2 langues, est vraiment très pratique.

 

Menu-Multilangue.png

 

La question finale est : Est-ce que j’utilise le clavier physique au quotidien ? La réponse est non. La raison ? Car le clavier virtuel est excellent. Et autant, avoir un clavier virtuel qui prend toute la place sur l’écran est gênant. Autant dans notre cas, avec ce grand écran, ce n’est pas vraiment un problème.

La particularité du BlackBerry PRIV, c'est son clavier physique, discrètement caché sous l'écran du terminal.

On retrouve le savoir faire de BlackBerry en la matière, le clavier est très réactif, et surtout, il intègre également des fonctions tactiles. Il permet de naviguer sur une page web en faisant défiler le contenu comme on le désire. C'est vraiment pratique, ça évite les traces de doigts sur l'écran et lorsque l'on a des petites mains comme moi, c'est vraiment utile, plus besoin de promener ses mains sur tout l'écran.

 


Clavier

 


Le clavier est intuitif lorsque l'on écrit un sms, un tweet, un mail et j'en passe. Les mots sont prédits et il suffit de swipe vers le haut pour que le mot s'inscrive. C'est un gain de temps considérable par rapport au clavier tactile.


Vidéo > Le clavier physique en action

Le clavier permet également d'intégrer plusieurs langues. J'ai mis deux langues : Français et Anglais. Ce qui est vraiment pratique, c'est qu'il n'est pas nécessaire de switcher entre plusieurs claviers afin d'avoir le dictionnaire correspondant et les corrections automatiques. Le clavier reconnaît de lui même la langue dans laquelle on écrit, sans s'emmêler les pinceaux. C'est utile lorsque l'on parle plusieurs langues, et que l'on correspond avec des personnes du monde entier.

 

clavier1


Mais je reconnais qu'après quelques années sur un clavier tactile, pas facile de revenir sur un clavier physique. C'est une question d'habitude et il faut se (ré)habituer.
Le seul regret que j'ai par rapport au clavier physique, c'est qu'on est obligé d'utiliser le clavier BlackBerry. J'ai voulu essayer SwiftKey, et l'application ne reconnaît pas complètement le clavier physique, ce qui ne permet pas de profiter pleinement de ses capacités.


Si on se tourne vers ce BlackBerry Priv, c'est qu'en théorie, on préfère un smartphone avec un clavier physique. C'est pour cela que je me force à utiliser quotidiennement ce clavier, même si d'habitude, je suis plutôt du genre à préférer les claviers tactiles.

 

Tout d'abord, au delà des touches physiques, il faut savoir que le clavier est tactile. Il permet alors dans certaines applications de scroller (comme dans ses mails, Twitter ou bien une page web par exemple), le tout sans laisser de traces de doigts sur l'écran du coup. De plus, c'est plutôt très bien fonctionnel. Cependant, pour ce qui concerne le swipe de droite à gauche dans les applications, ça ne marche pas et c'est dommage. Néanmoins, sur le launcher, on peut changer de page via ce moyen. C'est donc une excellente idée d'avoir intégré des fonctions tactiles dans ce téléphone.

 

ClavierBB.jpg

 

Il faut prendre le coup, mais une fois que c'est fait, le clavier physique est vraiment agréable. On tape du coup plutôt vite et ça fonctionne plutôt très bien. Néanmoins, pour avoir tous les caractères spéciaux, il faut appuyer sur la touche "Symbole", afin de faire apparaitre un clavier tactile virtuel sur l'écran et choisir les caractères spéciaux que l'on veut utiliser. Je regrette que le swipe ne soit pas disponible avec le tactile du clavier, car on aurait pu faire glisser son doigt sur toutes les lettres pour écrire plus vite. PAr contre, comme pour le clavier tactile, il y a des suggestions de quelques mots qui apparaissent sur l'écran et il suffit de swiper de bas en haut dans un des côté du clavier : droite, gauche ou centre, afin de choisir rapidement son mot. Quand on prend l'habitude, cela devient vraiment intéressant à utiliser. À ce sujet, j'ai fait une courte vidéo, afin de vous montrer comment utiliser la prédiction du clavier physique :

 

https://www.youtube.com/watch?v=pD1YPixsx8k

 

Comme je l'ai signalé dans mon avis sur le clavier tactile, ce clavier physique prend aussi en charge le multi-langue et encore une fois, c'est une excellente chose (d'autres claviers devraient en prendre de la graine...).

Pour moi c’est LE point fort de ce téléphone, j’avoue que pendant une semaine je tapais à mille à l’heure tous mes messages, surprenant même mes collègues dans l’ascenseur ! Et oui… on se rend compte que le clavier physique est quand même le plus pratique pour écrire de longs messages, avec le PRIV, plus de peur d’écrire un email professionnel directement depuis son téléphone.

 

Mais ce clavier n’a pas que cela dans le ventre, j’ai adoré également le côté capacitif du clavier. Plus besoin d’obstruer l’écran avec ses doigts pour naviguer ; avec le PRIV la navigation se fait directement sur le clavier physique : en survolant les lettres on peut naviguer à droite et à gauche, faire défiler le texte d’un article, parcourir son flux d’activité sur Twitter, bref cela s’avère indispensable au quotidien !

 

Et c’est pas finit… le clavier capacitif permet également de se balader dans un message, cela permet de contrôler le curseur visuel avec précision. Plus besoin de zoomer sur le texte pour atteindre la zone à modifier. J’avoue que tout mis bout à bout ça fait gagner du temps au fil de la journée !

 

Dernier petit avantage : le fait de pouvoir assigner un raccourci à chaque lettre du clavier. Pratique pour déclencher un appel rapidement ou ouvrir une application d’un seul geste !

 

Bref, pour ma part c’est ce qui fait la particularité de BlackBerry mais c’est ce qui fait aussi le succès du PRIV : le clavier s’adapte à mes usages, la saisie prédictive n’est pas arbitraire et gère parfaitement le multilingue. Agréable, de ne pas se voir modifier chaque mot dès que l’on tape en anglais !