Les News sosh

J'ai pris en main le Samsung Galaxy Fold

Testeurs Sosh & innovations
Les News sosh

J'ai pris en main le Samsung Galaxy Fold

Testeurs Sosh & innovations

J'ai été invité, comme probablement tous les clients inscrits à la mailing llisting de Samsung en région Parisienne, où j'habite, à venir voir et prendre en main le nouveau concept de smartphone pliant de Samsung, le Galaxy Fold, dans leur magasin "flagship", l'Experience Store des Champs-Elysées.

 

Capture.PNG

 

Il a déjà fait l'actualité il y a quelques mois car, avant même sa sortie, de graves dysfonctionnements constatés par les premiers journalistes qui ont pu l'utiliser, ont entrainé un report de sa commercialisation. Le voici donc lancé pour de bon à partir du 18 Septembre 2019, les défauts de jeunesse corrigés, toujours au prix astronomique de 2020€.

 

Initialement présenté sous vitrine, c'est vers 20h, sous un vacarme assourdissant, que des démonstrateurs sont entrés dans la salle de l'Experience Store Samsung et proposaient ainsi aux personnes présentes quelques petites minutes de prise en main.

 

20190917_192904.jpg    20190917_200623.jpg

 

A mon tour, j'ai pu me faire ma propre idée. Quelques premières impressions :

- Plié, sa forme est longue et il est clairement plus épais qu'un smartphone habituel. C'est une brique mais il rentre tout de même aisément dans une poche de pantalon car il est relativement étroit

 

20190917_203559.jpg

 

- Manipulé par tous les curieux, il s'est révélé être un magnifique aimant à traces de doigts, comme la plupart des smartphones en matériaux "nobles" comme l'acier ou le verre, au demeurant

- Des aimants le maintiennent fermement en position fermée. Il ne risque pas de s'ouvrir tout seul. De même, en position ouverte, la charnière le bloque bien dans cette position. Il faut donc les deux mains pour passer de l'un à l'autre.

- En position fermée, un petit écran 4,6" en façade, très allongé, permet un usage de base (téléphone, messages, un peu de consultation).

- En position ouverte, on découvre un écran 7,3" au format presque carré. Malgré qu'il soit recouvert d'une matière plastique flexible et non de verre (pliage oblige), il est agréable à l'usage. Il y a néanmoins un pli résiduel au centre qui est bien visible et légèrement sensible au toucher. On l'oublie probablement à force d'usage. Niveau qualité d'image, la réputation de l'OLED de Samsung n'est plus à faire.

 

20190917_203649.jpg  

 

- On peut commencer une activité sur le petit écran et ouvrir le Fold pour la voir en grand sur l'écran intérieur, mais pas dans l'autre sens

- Niveau interface, c'est conforme aux fondamentaux de Samsung et on retrouve leur surcouche OneUI. Il y a aussi un volet latéral accessible d'un swipe du bord droit vers le centre, similaire à celui de la gamme Galaxy S et Note.

- Niveau photo, il hérite des mêmes caméras que le S10+, pas tellement de nouveautés, si ce n'est des capteurs de profondeur de type TOF pour le mode portrait.

- En parcourant les menus qui m'étaient familiers, j'ai aussi fait découvrir au démonstrateur qu'il supportait la double SIM SIM+eSIM (c'est apparemment une nouveauté du modèle final que n'avait pas le modèle avorté). Orange est cité comme opérateur compatible sur le site de Samsung.

- Aucune coque n'était présentée. On se rend bien compte que son facteur de forme particulier le rend difficile à protéger tout en permettant son usage normal

- En France, la variante 5G n'est pas d'actualité (bon, il n'y a pas non plus de réseau adéquat à ce jour...)

 

Converti par cette expérience ? En tout cas, j'ai pu voir dans l'assistance des "early adopters" se déclarer prêts à mettre les 2020€ demandés après juste deux minutes de prise en main, signe que leurs moyens financiers le permettent sans hésiter. L'un des démonstrateurs faisait aussi état du succès des préventes en Corée, le pays de Samsung.

 

Pour ma part, outre le prix, je ne suis pas convaincu par sa supériorité d'usage :

- pour la "productivité", il permet d'afficher simultanément 3 applications sur l'écran intérieur. Cependant, ça m'arrive rarement à faire appel à cette fonction de partage d'écran que Samsung a supporté bien avant que ça soit intégré à Android

- son format tablette pourrait le destiner à un usage graphique mais il n'est pas compatible avec le S-Pen du Note (un client a essayé 😃)

- en usage vidéo, son format presque carré génère des bandes noires importantes en haut et en bas. Il est donc à l'encontre de la tendance actuelle de diffuser du contenu vidéo de plus en plus au format 2:1

- aucun jeu n'était installé sur les appareils de démonstration mais ça peut être plus agréable que sur un smartphone actuel plus étriqué. Cependant, ce n'est pas un modèle de "gamer" (haute fréquence de rafraichissement, hauts parleurs de qualité...)

- reste l'usage ebook ou journaux... Les cas d'usage habituels d'une tablette classique, beaucoup moins chère ?

 

Au final, je salue tout de même le courage de Samsung de présenter un concept d'appareil nouveau à une époque où les smartphones se ressemblent de génération en génération et il est difficile de révolutionner le domaine, depuis déjà quelques années. Comme le Note il y a 8 ans, il pourra peut-être trouver son public d'inconditionnels et être perfectionné dans les prochaines générations. Mais, comme d'autres modèles "expérimentaux" de Samsung ou d'autres fabricants, ça peut aussi s'arrêter là si Samsung, qui a mis 10 ans à mettre au point ce modèle, ne trouve pas les moyens d'en effacer les défauts. On pense aussi au concurrent, le Mate X de Huawei (montré à la presse mais non commercialisé) qui a opté pour des choix de design très différents, se pliant écran vers l'extérieur et du coup n'ayant pas besoin d'écran secondaire.