[archives] Les Tests Sosh : Mobiles

#TesteurSosh, 2ème jour : l'interface Android du PRIV

PRIV™ by BlackBerry®
[archives] Les Tests Sosh : Mobiles

#TesteurSosh, 2ème jour : l'interface Android du PRIV

PRIV™ by BlackBerry®

Le PRIV™ by BlackBerry® est le premier smartphone du constructeur canadien à fonctionner sous Android, le système d'exploitation développé par Google.

Sécurité et efficacité BlackBerry d'un côté, personnalisation Android de l'autre : que pensent nos testeurs de ce mariage ?

 

Nous allons pouvoir découvrir aujourd'hui les avis de nos experts maison sur cette interface Android couplée aux outils BlackBerry qui permettent par exemple une gestion unifiée des comptes de messageries...

5 Commentaires

[Petite parenthèse : je vais être obligé de découper le test en 2 parties ... désolé]

 

Maintenant que la partie description extérieure et découverte du téléphone est faite, passons au cœur du sujet, l’OS et l’intégration des services BlackBerry dans Android.

Comme je le disais dans ma première partie, le Priv est le 1er téléphone sous l’OS de Google, Android.

Comme vous le savez surement, l’avantage d’Android est qu’il est « presque » gratuit pour les constructeurs et quasiment Open Source. Donc, un constructeur, tel que Samsung ou BlackBerry, peut récupérer le code Android et le personnaliser à souhait.

C’est ce qu’a fait Samsung avec Touchwizz ou Xiaomi  avec son excellent MIUI.

Qu’en est-il de BlackBerry ? Ont-ils opté pour une surcouche importante pour se démarquer de la concurrence ? Ou ont-ils opté pour une surcouche légère et proche d’Android stock pour éviter d’alourdir le système et ainsi pouvoir proposer des MAJ plus rapides (pour rappel, Google propose une MAJ mensuelle de sécurité en plus de ses MAJs majeures).

 

  • L’initialisation de l’appareil :

 

Je ne vais pas rentrer dans les détails concernant cet aspect pour 2 principales raisons. La première est que cette première configuration n’est que très peu différente des autres téléphones Android.

La seconde est, que personnellement, c’est une étape que j’aime bien. C’est un peu comme de déballé son cadeau à Noel, c’est quasiment le plus excitant J. Donc je ne voudrais pas gâcher cette partie aux futurs acquéreurs .

 

  • Le 1er démarrage :

 

Une fois la 1ère configuration faite, faisons un 1er démarrage de l’appareil.

 

Démarrage du BlackBerry Priv

 

Comme on peut le voir sur la vidéo, l’écran de démarrage est sobre. Rien de particulier à dire la dessus si ce n’est que j’ai bien aimé ce choix d’avoir un écran de démarrage sombre et sans bruit (pratique lorsqu’on doit redémarrer son téléphone et que sa femme dort à côté J).

Passez le « splash » screen, 1ere différence notable. BlackBerry propose l’ajout d’un mot de passe pour autoriser le démarrage du téléphone et ça c’est assez nouveau.

Pour bien comprendre pourquoi ils ont fait ce choix, il faut comprendre que BlackBerry a, pour réputation un aspect sécuritaire avancé. Or, Android, lui est tout l’inverse. De ce fait, pour attirer les consommateurs à acheter le Priv, il fallait évidemment se démarquer, garder ce qui fait la force du nom BlackBerry tout en utilisant un OS bien présent et utilisé par plusieurs milliards de personnes. BlackBerry a donc choisi de garder son aspect sécuritaire en « sécurisant Android », c’est leur promesse (rappelez-vous le « Privacy » sur la boite).

Parenthèse fermée, ils ont donc introduit la possibilité de bloquer le démarrage du téléphone par un code pin. Très bon choix si on rechercher un téléphone sécurisé. Attention ce premier code pin, n’a rien à voir avec le code pin de la carte SIM, ni le code verrou utilisé par certains (notamment les entreprises) pour verrouiller les téléphones.

 

  • Système en général et surcouche ?

 

Une fois les 3 codes pins rentrés (1 pour le démarrage, 1 pour la SIM, 1 pour le code verrou), nous nous retrouvons sur le bureau. Et là, tout de suite, nous comprenons que BlackBerry a fait le bon choix J, à savoir une surcouche minimaliste : pas de couleur fluo, pas de changements inutiles etc … On a l’impression d’avoir du Android stock, comme sur un Nexus.

Le système qui nous est proposé (après une MAJ) est un Android 5.1.1 avec une maj de sécurité datant du 1er février. Et comme je le disais en introduction, c’est là qu’on voit qu’ils ont fait le bon choix. En fouillant sur internet, j’ai pu découvrir que BlackBerry était le 1er constructeur, après Google, à proposer la maj de sécurité du mois en question. Par exemple Samsung, a proposé la maj de janvier … début février. C’est l’avantage de proposer une surcouche proche d’Android stock, donc peu modifiée.

Si on va dans les paramètres, on retrouve les paramètres habituels d’Android que je ne vais pas décrire ici (des tonnes de vidéos sont disponibles).

Par contre, on voit qu’il y a quelques changements que je vais essayer d’étayer (je m’excuse par avance auprès de BlackBerry si j’oublie des choses).

 

Paramètre.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Première chose, au niveau du menu affichage, BlackBerry propose le « double tap » pour réveiller l’écran. Excellente initiative J. J’adore cette feature, très pratique pour éviter d’user les boutons physiques (oui je suis un peu maniaque). On a aussi une option qui propose quelle structure utiliser lors de l’affichage des applis ouvertes en tache de fond.

3 choix possibles : Rolodex, Mosaique, Architecture. La 1ere est celle d’Android par défaut. Les 2 autres sont un ajout de BlackBerry.

 

BlackBerry Priv, multitache

 

Il y a également une option pour ajuster les couleurs et 2 options que je vais évoquer de suite qui sont : Afficher la batterie sur le bord et onglet productivité.

Concernant la possibilité d’afficher la batterie sur le bord, c’est quelque chose qui, sur le papier, parait sympa, mais qui au final est difficile à faire marcher. Le principe est d’afficher, par une ligne de couleur qui change (rouge peu de batterie, jaune ça charge, vert c’est chargé) le niveau de charge de la batterie sur le bord droit du téléphone. Pourquoi je suis sceptique ?

C’est parce qu’il faut laisser l’écran s’éteindre de lui-même pour pouvoir faire afficher de nouveau l’indicateur. Ce qui n’est pas pratique lorsqu’on a réglé l’extinction de l’écran sur 5 mns …

 

BlackBerry Priv, chargement 

 

Concernant l’onglet productivité, j’en parlerai lorsque je vais évoquer l’application bureau qui est une application créée par BlackBerry.

 

Le deuxième changement est « Raccourci par glissement ». L’idée c’est que si vous restez appuyé sur le bouton home, sur un Android classique, Google Now se lance. Ici vous avez la possibilité d’avoir 3 raccourcis dont 2 configurables. La recherche Google reste, elle, toujours présente.

 

RaccourciLauncher.png

 

Petit détail, important pour moi, BlackBerry a eu la bonne idée de faire afficher le pourcentage de batterie par défaut en haut dans la barre de notification. Excellente initiative là encore.

 

Dernier menu distinctif, le menu « interactions avancées ». Ce menu est quelque chose de familier pour ceux connaissant BB10. Il vous permet de pouvoir configurer 3 actions :

            Retourner pour couper le son

            Retourner pour économiser de l’énergie (mets le téléphone en veille lorsque vous retournez le téléphone)

            Tenir pour maintenir activé (permets de garder l’écran actif plus longtemps avant que l’écran ne s’éteigne).

Personnellement, la dernière option, pour maintenir activer l’écran, est excessivement pratique.

 

Avant de passer aux applications « made by BlackBerry », parlons de la barre de notifications et du menu déroulant. A première vue, la barre de notification est classique et c’est vrai. Par contre le menu déroulant est lui un peu personnalisé.

On retrouve les classiques et habituels raccourcis (WIFI, luminosité etc …). A noter qu’ils ne sont pas configurables … dommage. C’est tellement plus pratique.

 

BarreNotification.png

 

Ce qui est, par contre, différent, c’est la représentation des notifications. Sous Android stock, un bandeau apparaît avec plus ou moins d’information concernant les notifications. Dans notre cas, le bandeau existe bien mais ils ont rajouté les icones des applications vous notifiant avec un astérisque rouge. Honnêtement, je ne vois pas trop l’intérêt de cet ajout, sachant que des icones noires et blanches sont déjà présentes dans la barre de notification. D’autant, que lorsqu’une notification est présente, cette même astérisque rouge est présente sur l’icône du bureau (voir image ci-dessous).

 

 

Notifications_Etoiles.png  

 

Pour finir sur les notifications, BlackBerry à garder sa célèbre LED de notification, ce qui est très pratique pour savoir si on reçu une notification sans avoir à déverrouiller le téléphone. La LED est multicolore (blanc pour les emails, vert pour les SMS etc …), malheureusement, il n’est pas encore possible de configurer cette LED. Surement pour une prochaine mise à jour.

 

[Pour la suite, voir mon 2nd commentaire ]

[2nd partie de mon test]

 

  • Applications BlackBerry

 

Comme je le disais, BlackBerry a choisi de ne pas créer une surcouche imposante, ce qui est très bien. Par contre, ils ont ajouté des applications maisons très bien pensées.

 

  • Le Launcher :

 

Commençons par le début, le launcher. Il est à la fois très classique et contient pas mal de chose intéressante.

Première chose, on ne peut pas rajouter de bureau sur la gauche. Etonnant comme choix. Est-ce qu’ils ont pour idée de rajouter un panel dédié (comme OnePlus et OxygenOS, ou Samsung sous Touchwizz), à voir. Ce n’est pas dérangeant en soit.

 

Si nous allons voir dans les paramètres du launcher, alors il y a des choses intéressantes. On retrouve les habituels Widget, Fond d’écran, mais également un menu « Pack d’icones ».

Et sur ce point, je trouve que BlackBerry a été très bon. Plutôt que de surcharger le système, ils ont préféré reprendre ce que beaucoup de launcher alternatif ont fait, à savoir, avoir la possibilité de télécharger des packs d’icones directement sur le PlayStore pour modifier l’apparence du bureau.

Ci-dessous, vous avez un apperçu du menu pour changer le pack d'icones ainsi que l'effet du changement de pack d'icones. 

 

 

PackDicones.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

IconeStock.pngIconeModifiée.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, si nous allons dans les tréfonds des paramètres d’autres découvertes sont très intéressantes.

BlackBerry vous propose de choisir l’action à effectuer lors d’une frappe sur le clavier (Ben oui, je vous rappelle que le Priv a un clavier physique, donc on peut taper sur des touches lorsqu’on est sur l’écran d’accueil).

3 possibilités lorsqu’on appuie sur une touche du clavier physique et qu’on est sur le bureau:

            Soit on ne fait rien.

            Soit on démarre une recherche (via l’appli Google ou l’appli de recherche maison BlackBerry)

            Soit on démarre une action qu’on a précédemment paramétrée (voir vidéo ci-dessous)

 

BlackBerry Priv, actions liées à la frappe

 

Ce genre de raccourci est quelque chose de très connue pour les fans de BlackBerry, moins pour ceux d’Android. Très bonne initiative, là encore, de la part de BlackBerry.

Enfin, le dernier paramètre est ce qu’ils appellent : « Widgets surgissant ». Ca permet de faire apparaître les widgets lors d’un mouvement de bas en haut sur une application compatible.

Et mine de rien, cette fonction est très pratique. Pourquoi ? Car ça permet un gain de place énorme sur le bureau. Plus besoin de faire afficher les widgets, ils surgissent. Une vidéo sera un meilleur descriptif, mais là encore, chapeau BlackBerry.

 

BlackBerry Priv, Widgets surgissants

 

Le Launcher propose également un « app drawer » endroit où se retrouve toutes les applications. Rien de particulier à dire là dessus si ce n’est qu’on peut faire une recherche d’appli par nom (pratique si on a beaucoup d’applications), et qu’on peut re-organiser l’affichage par ordre alphabétique, chronologie, utilisation (là encore, rien de nouveau mais pratique).

Par contre, ce qui est intéressant c’est la possibilité d’ajout de raccourcis.

Vous avez ainsi la possibilité d’ajouter certains raccourcis que ne proposent pas Android par défaut : Ajouter une note, Afficher les alarmes etc …
L’un de mes raccourcis préférés est : verrouiller l’écran . Rappelez-vous que j’ai peur d’abimer les boutons physiques, ce raccourci est fait pour moi.

 

 

RaccourcisLauncher.png

 

Pour finir sur le bureau, parlons de productivité. Comme je le disais lors de la description du menu paramètre, une option « Onglet productivité » est sélectionnable. Une fois fait, un petit onglet apparaît sur le bord droit de l’écran (onglet que vous pouvez voir sur l'image ci-dessous en blanc).

 

OngletProductivité.png

 

Première chose, vous pourrez le configurer : à droite ou à gauche, la hauteur, la transparence

A quoi sert cet onglet ? A avoir certaines fonctions disponibles n’importe ou dans les menus du téléphone et c’est excessivement pratique. Etant souvent en rendez-vous dans la journée, avec un simple swipe sur cet onglet, je peux voir mes prochains rendez-vous. Vous avez dit productivité J ?

Vous avez donc accès, depuis cet onglet à :

            Vos rendez-vous (avec la possibilité d’en définir de nouveaux)

            Un raccourci pour voir vos messages non-lus dans le HUB.

            Vos taches

            Vos contacts préférés (avec la possibilité de les appeler avec 1 click)

 

J’adore cet onglet et son nom le décrit vraiment très bien. Un vrai bonheur.

 

 

OngletProductivité_2.png


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 OngletProductivité_3.pngOngletProductivité_4.png

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • BlackBerry HUB :

 L’une des applications phares de BlackBerry est le HUB. Pourquoi ? Car il permet de résoudre un problème bien connu des addicts à Android. En effet, quelle application email utilisez-vous pour gérer vos emails : Gmail ? Ok, il fait bien le job pour les comptes autres que Exchange, car pour ces derniers, ce n’est vraiment pas terrible. Outlook ? Oui ok, sauf qu’on ne peut même pas régler le délai entre 2 synchronisation.

Bref, pour moi qui suis un utilisateur régulier d’Android, c’est souvent un casse tête.

Ce qu’offre BlackBerry c’est tout simplement une feature unique : regrouper tous ces comptes emails, mais aussi réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Whatsapp …) dans un seul endroit, le BlackBerry HUB. L’ayant utilisé sur BB10, je peux vous assurer que c’est certainement la plus grande feature de Andoid version BlackBerry.

Voici une présentation du BlackBerry HUB.

 

BlackBerry Priv, HUB

 

Le HUB permet d’identifier les comptes par couleur. Il permet aussi d’afficher quelques éléments du Calendrier en tirant sur le bas la liste des messages (voir la vidéo). Là encore, tout est pensé pour augmenter sa productivité.

Si on reçoit une notification Facebook, le fait de cliquer dessus ouvre l’application Facebook en question.

Pareil pour les SMS. Un message arrive, en cliquant dessus on va y répondre via l’application SMS.

Diablement efficace.

 

Seul bémol, comparé à BB10, on voit que BlackBerry n’a pas fini le travail : les tweets ne s’affichent pas dans le HUB pour le moment. Ce qui est dommage. De plus, il me semble que BlackBerry n’a pas encore ouvert son API pour que n’importe quel développeur puisse incorporer son application dans le HUB (c’est bien WhatsApp mais moi j’utilise Telegram …). Mais ce n’est qu’un détail car je suis persuadé que c’est une erreur de jeunesse qui sera vite corrigée J.

 

  • BlackBerry Calendrier :

 

C’est une application dont je me sers souvent et qui se doit d’être efficace. Et là encore BlackBerry a tout bon.

Le calendrier est très bien fait, les évènements sont parfaitement visibles. On peut afficher au choix :

            L’agenda

            Par mois

            Par semaine

            Par jour

 

Lorsque plusieurs comptes sont paramétrés on peut choisir de cacher/afficher un compte. Très pratique quand on ne retrouve pas un rendez-vous :p.

Dans les choses pratiques on retrouve :

            Une icône permettant d’aller directement au jour d’aujourd’hui (là encore pratique quand on s’est perdu dans le temps J ).

            Un mode réunion qui détecte lorsqu’une réunion a été programmée et met le téléphone en mode silencieux.

            Gestion du fuseau horaire

 

Il ne révolutionne pas le genre mais fait parfaitement le job. Quand on voit certains calendriers développés par d’autres constructeurs, on peut saluer, là encore, le travail fait par BlackBerry

 

Calendrier.png

 

CalendrierParamètre.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  BlackBerry DTEK.

 Comme je le disais, BlackBerry a établit sa communication marketing du Priv autour de la sécurité. Et pour appuyer ce discours, ils ont intégré une application qui vous permet de mesurer la sécurité de votre appareil.

Lorsque vous lancez DTEK, l’application mesure le degré de sécurité en fonction de différents critères :

            Quelles sont les fonctions auxquelles les applications ont eu accès (et DTEK vous dit quelle application a eu accès à quelle fonction). Très pratique quand on a un doute sur une application

            Vérifie que vous avez activé le chiffrement des données (activé par défaut)

            Vérifie que vous avez l’application gérer à distance de Google pour pouvoir localiser, effacer un appareil à distance.

            Intégrité du système : je suppose que BlackBerry vérifie que le bootloader est encore verrouillé

            Matériel : on vérifie que c’est bien un appareil BlackBerry

            Options pour les développeurs : vérifie si les options développeurs ont été activées ou non

            Protection de configuration d’usine : vérifie qu’un code de verrouillage a été rentré et un compte Google est défini.

            Sites d’applications sécurisés : vérification si l’option pour installer des applications autre que venant du PlayStore de Google a été cochée.

            Système d’exploitation : Vérifie si l’appareil tourne bien un « Android by BlackBerry »

            Verrouillage de l’écran : Vérifie qu’un code de verrouillage a bien été définie.

 

Pour résumer cette application, si vous êtes à la recherche d’un terminal sécurisé sur Android alors vous ferez le choix de BlackBerry. Une fois acheté, si vous voulez savoir comment vous êtes protégé et comment améliorer cette protection, alors lancez DTEK et elle vous dira tout.

 

DTEK.png

 

 

  • Les autres : BlackBerry Contact, BlackBerry Notes, BlackBerry Password Keeper, BlackBerry Recherche, BlackBerry Tache

 

Je ne ferai qu’une brève description de ces différentes applications car à mon sens, elle ne révolutionne pas le genre. De plus, ne les utilisant pas de manière régulière voir pas du tout, je ne préfère pas trop en parler

 

            BlackBerry Contact : Gestionnaire de vos contacts.

BlackBerry Notes : Application de prise de note

BlackBerry Password Keeper : Application qui vous propose de sauvegarder tous les mots de passes que vous utilisez de façon cryptée et protégée par un seul mot de passe que vous aurez défini.

BlackBerry Recherche : Permet la recherche dans le terminal

BlackBerry Tache : Application de définition des taches.

 

 

Je pense avoir fait le tour de l’offre logiciel que propose BlackBerry sur ce Priv.

Je n’ai pas parlé de l’application clavier, qui à mon sens, est l’une des meilleures en son genre. En effet, le test clavier arrivera demain J.

On peut noter que BlackBerry a sorti une application BlackBerry virtual expert (non présent par défaut sur le terminal mais téléchargeable depuis le store), qui permet de faire un diagnostic des différents composants du téléphone (écran, différents capteurs, puce WIFI etc …). Très pratique avant d’envoyer son téléphone en SAV .

On notera qu’il manque BlackBerry Travel, qui est une excellente application de gestion de voyage, gratuite sur BB10.

 

Pour conclure, sur ce test de la partie logicielle.

 

Premièrement, désolé d’avoir été si long, mais c’est le principal atout, pour moi de ce BlackBerry et surtout c’était la principale interrogation lorsqu’on a appris que BlackBerry prenait le virage Android.

Pour moi, BlackBerry a tout bon sur ce point. Ils ont compris qu’une surcouche alourdissait le système Android et ralentissait le déploiement des mises à jour. Du coup, ils ont gardé un système quasiment stock (quelques ajouts par ci par là) et on apporté leur touche via des applications très bien pensées et qui ajoutent une plus value (ce qui n’est pas toujours le cas).

Pour moi, cet « Android by BlackBerry » est le meilleur Android qu’on peut trouver sur le marché : la simplicité du stock, la productivité de BlackBerry.

Pour un premier essai c’est très fort de la part de la marque canadienne.

Lors du premier allumage, le téléphone m'a fait un redémarrage avant même de me proposer la configuration. Pendant la configuration (compte google, connexion WIFI etc.) il m'a fait un magnifique plantage : « Services google play » s'est arrêté. J'ai dû recommencer la configuration.

Une fois les informations de nouveau inscrites, je pars à la découverte de l'interface.
BlackBerry n'a pas abusé sur la surcouche, c'est presque de l'Android Stock. La seule surcouche BlackBerry que l'on ressent vraiment se trouve dans la barre des tâches. Il y a une barre de notifications supplémentaires, qui nous indique qui nous envoie une notification (Mail, SMS, app, Twitter, etc …). Il suffit de cliquer dessus pour voir uniquement les notifications de l'application ou le réseau social qui nous intéresse. C'est pratique si l'on est surchargé de notifications.

Vidéo > Les Notifications

J'ai également fait une vidéo de l'interface, qui est très familière si on utilise une Rom Stock, CyanogenMod, ParanoidAndroid etc.

Vidéo > L'interface Android by BlackBerry

Vient ensuite le BlackBerryHUB. C'est une application qui regroupe principalement : les mails, le journal d'appel, les SMS, les BBM, les réseaux sociaux.
J'ai fait une vidéo pour démontrer ce qu'est le BlackBerryHUB.

Vidéo >BlackBerry Hub


Le gros plus de ce terminal, c'est la sécurité. C'est peut-être même l'argument de vente principal du temrinal. BlackBerry a renforcé la sécurité sur les failles connues d'Android afin de pouvoir crypter le terminal et le protéger le plus possible. Le tout est regroupé dans une application : DTEK de BlackBerry. Elle nous indique ce qui est sécurisé ou non sur le terminal.
J'ai également fait une petite vidéo pour présenter les fonctionnalités de sécurité.

Vidéo > DTEK by BlackBerry


Globalement, l'interface est plutôt user friendly. Elle est fluide, simple d'utilisation. Le plus gros reproche que j'ai à faire sur la partie logicielle, c'est que le PRIV soit sorti sur le marché avec Lollipop. En effet, Android 6.0 se démocratise, même sur des mobiles sortis il y a presque deux ans, et le terminal ne profite pas de Marshmallow qui est d'avantage sécurisé, et qui nous permet même de gérer les autorisations des applications.

Quand on choisit un téléphone, c'est évidemment pour tout son écosystème. La particularité de BlackBerry est d'avoir des téléphones orientés vers le monde professionel et ce mobile sous Android ne déroge évidemment pas à la règle.

 

Premier démarrage et launcher

 

Pour ce qui concerne le premier démarrage, il a été très long pour ma part et j'ai eu un peu peur. En effet, dès le départ, le téléphone a pas mal ramé... Une fois son compte Google configuré, on découvre alors la surcouche BlackBerry. J'ai été très surpris, car même si il y a des petites fonctions supplémentaires comme pour les notifications où l'on peut trier les applications à afficher à la volée en cliquant sur leurs logos, on reste quand même sur un launcher qui ressemble de base à celui de Google. De plus, pour ce qui concerne le tirroir d'applications, on peut aussi y retrouver les widgets et les raccourcis BlackBerry.

 

Screenshot_2016-03-01-21-25-27.png

 

BlackBerry Hub

 

BlackBerry met en avant son "hub", une application sur laquelle on peut retrouver toutes ses infos des réseaux sociaux et mails. L'avantage ? Tout est condensé sur une seule et même application, accessible en un glissement de doigt de gauche à droite sur le côté droit de l'appareil. Pour ma part, j'y ai ajouté : Twitter, Facebook, Mail et LinkedIn. Vous avez en plus vos appels et SMS qui s'affichent. 

Sur le papier, je trouve l'idée excellente. Mais en théorie, je trouve que tout est plutôt mal foutu et trop simpliste. On ne voit pas les informations qu'on cherche directement quand on ouvre le hub. Tout est sous forme de liste, il faut alors ouvrir le menu pour choisir le réseau social qui nous intéresse par exemple au niveau des notifications. Je ne comprends pas bien l'utilité en fait de ce hub, car on ne fait pas grand finalement. On peut néanmoins poster des messages/tweets/posts depuis ce hub, mais ça nous renvoie vers les applications de base du téléphone... On a aussi accès à ses évènements via son agenda. Pour ma part, tout s'est synchronisé depuis mon compte Google et il est vrai que cela peut être utile.

 

J'ai aussi beaucoup apprécié l'accès à un menu rapide en restant appuyé sur le bouton home :

 

Screenshot_2016-03-01-21-44-41.jpg

 

On peut alors accéder à des recherches sur le téléphone, le BlackBerry Hub ou bien Google Now.

 

Applications BlackBerry

 

En ce qui concerne les nombreuses applications BlackBerry, on retrouve le célèbre BBM (même si aujourd'hui; qu'on se le dise, c'est un petit peu dépassé...), une application appareil photo très bonne et complète qui fait vraiment bien le job avec des possibilités de configuration de l'appareil vraiment intéressantes. 

 

Mobile professionnel oblige : Yahoo Finance est intégré de base. Cela permet de suivre les cours de la bourse. C'est installé par défaut, mais on aurait quand même pu s'en passer. 

 

Par contre, mention spéciale à l'application Agenda, qui même si elle ressemble beaucoup à l'application Agenda de Google, est intégré dans l'onglet sur le côté qui permet de visualiser rapidement ses rendez-vous. Idem pour l'applcation Notes au niveau de l'intégration. Cette dernière est plutôt très bien fichue d'ailleurs et permet de prendre rapidement des notes. J'ai aussi adoré une application : Password Keeper. Elle permet de rentrer plein de mots de passe différents et ensuite, avec un seul et même mot de passe unique, vous pouvez vous connecter à tous les services intégrés dans Password Keeper. Un plus sympathique, pour plus de sécurité sans forcément avoir à retenir de nombreux mots de passe différents.

Pour l'application tâche, je préfère utiliser à titre personnel Wunderlist. Néanmoins, je me sius forcé à regarder ce que donnait cette application et j'ai été agréablement surpris. BlackBerry à fait selon moi, une des meilleures application que j'ai pu voir dans ce domaine jusqu'à aujourd'hui. Ultra complète et efficace, elle permet de voir rapidement de gérer tout ce que l'on a à faire.

 

À noter aussi la présence d'une applciation "Transfert de contenu" permettant de transférer tout le contenu d'un mobile Android vers le BlackBerry. C'est sympathique pour transférer ses données facilement lorsqu'on change de téléphone.

BlackBerry propose une application qui se nomme DTEK et qui vous indique alors une jauge avec le niveau de sécurité de votre mobile et tout ce qu'il faut faire pour faire en sorte que ce dernier soit sécurisé. Et ça, c'est une excellente idée.


Bilan

 

En soit, je dois avouer que c'est tout de même à l'avantage de BlackBerry sur le point de l'interface et des applications. La valeur ajoutée de la marque est là et bien présente. J'ai commencé à m'habituer à l'agenda que l'on peut visionner en un seul glissement de doigts sur le côté et idem pour suivre ses mails. 

 

Screenshot_2016-03-01-21-25-37.pngScreenshot_2016-03-01-21-45-01.png

De prime abord, quand on entend Android + interface Blackberry on peut être un peu dérouté, et j’avoue que cela a été mon cas ! Mais rapidement on apprécie vraiment retrouver toutes les applications du Play Store, tout en ayant accès au BlackBerry Hub – mon application préférée.

 

Très vite j’installe un paquet d’applications : WhatsApp, Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest… et tout est regroupé rapidement dans mon hub. Un sacré gain de temps au quotidien puisque tout est au même endroit. Plus besoin de naviguer entre les applications, le BlackBerry PRIV permet d’avoir accès à toutes les notifications directement dans le Hub, je suis comblé !

 

L’interface est épurée, rien n’est laissé au hasard et tout est bien pensé. Je reprocherai seulement quelques complications dans les paramétrages initiaux : on se perd assez vite dans tous ces réglages ! Les applications éditées par BlackBerry ont vraiment une vocation professionnelle, avec la possibilité de contrôler son niveau de sécurité grâce à DTEK ou de switcher en mode réunion dans l’agenda. Sur l’écran principal, j’ai remarqué la possibilité d’avoir des widgets contextuels qui s’ouvrent en effleurant l’icône de l’application : pratique quand on veut juste avoir une info sans forcément ouvrir l’application – une bonne alternative au Force Touch d’Apple.

 

Pour conclure, l’interface duale Android-BlackBerry permet de bénéficier des dernières innovations de Google, tout en ayant de bonnes possibilités de productivité grâce à BlackBerry.  Tout est pensé pour faire les choses rapidement et d’avoir un véritable compagnon du quotidien. En somme, j’aime bien l’agencement global du téléphone, malgré quelques ralentissement subit notamment quand plusieurs applications sont ouvertes simultanément.