<

Moduler le prix du forfait mobile+Livebox selon débit effectif de la ligne fixe

Statut : Idée déjà existante
par Sosheur hyperactif le ‎17-08-2015 17:26

Puisque tout le monde n'a pas la fibre ou ne vis pas dans le NRA il serait plus fair-play que ceux qui ne peuvent pas bénéficier d'un haut débit (une faute technique imputable à Orange/FT qui ne met pas tout en mesure afin d'assurer la qualité des services contrairement à ce qui est stipulé dans le contrat) payent moins leur connexion via ligne fixe (cela se pratique d'une certaine manière dans d'autres pays) ou alors que la différence soit compensée avec plus de fair-use sur la partie mobile.

 

Exemple:

 

Débit moyen down de 5 mégas pour une ligne ADSL:

30€ pour l'offre mobile 3 gigas + livebox au lieu de 45€.

OU

45€ mais 6 gigas en mobile au lieu de 3 gigas.

 

 

 

 

(20 nouveaux)
Commentaires
par Ancien Top contributeur
le ‎17-08-2015 17:47
Je ne vois pas en quoi Orange serait responsable des spécificités techniques de l'adsl.... La technologie adsl est ce qu'elle est... Orange ne va pas installer un NRA sous chaque maison où chaque immeuble, il y aura donc forcément des clients avec un bon débit et d'autres avec un mauvais débit...
par Sosheur hyperactif
‎17-08-2015 18:08 - modifié ‎17-08-2015 18:09

Ils sont responsables des lignes, de leur performance etc. C'est très simple.

 

Je ne vois pas pourquoi les gens qui ont une ligne avec un mauvais débit devraient payer autant que ceux qui bénéficient d'un meilleur débit.

 

C'est une question de logique de marché, pourquoi payer autant que les autres pour moins?

par Top Contributeur
‎17-08-2015 18:33 - modifié ‎17-08-2015 18:34

L'idée semble être juste mais difficile à appliquer. Si on fait un barême en fonction du débit, est-ce que ça veut dire que le prix est révisé au gré des améliorations technologiques (e.g. passage au VDSL...) ou d'autres facteurs techniques (occupation du NRA) ?

 

Ainsi, il est commercialement plus simple d'avoir un prix forfaitaire unique pour tous les clients. Déjà, chez Sosh, il est possible de ne pas souscrire à l'offre TV quand on n'y est pas éligible, ce qui n'est pas forcément possible ailleurs.

 

De plus, ceux qui sont "loin de tout" ont parfois aussi fait ce choix afin d'être tranquilles, loin de l'agitation du centre ville d'une grande agromération. Forcément, cela ne va pas sans inconvénient.

 

D'ailleurs, du fait des améliorations de l'ADSL (Re-ADSL 2), ces clients bénéficient d'une éligibilité au haut débit alors qu'ils étaient exclus des premiers versions de l'ADSL. Faut-il aussi appliquer un prix majoré quand ces évolutions techniques sont mises en oeuvre ? :smileyhappy:

par Sosheur hyperactif
‎17-08-2015 18:44 - modifié ‎17-08-2015 18:48

En fait ce n'est pas compliqué, il suffit de prendre des statistiques indépendantes (par exemple ariase ou l'arcep) afin d'établir le débit moyen (tous opérateurs) national.

 

Si le débit moyen de l'abonné est inférieur au débit moyen national alors l'abonné paye moins.

 

En 2013 d'après Ariase par exemple la France avait un débit moyen de 6.6 mégas par abonné.

 

Quant aux différentes variantes de DSL et autres technologies (fibre, câble, satellitaire) ce n'est pas à l'abonné de se préoccuper des choix techniques de l'opérateur, c'est à l'opérateur de fournir un débit conforme au minimum à la moyenne et de choisir la technologie la plus appropriée pour y parvenir.

par Top Contributeur
le ‎17-08-2015 18:57

Il y a bien quelques détails à régler :

- Quel organisme indépendant serait légalement habilité à établir les statistiques ?

- Ces statistiques changent régulièrement. Fait-il réévaluer les prix tous les mois ?

- Faut-il aussi réviser les prix si l'abonné change de box ADSL (même si pour le même modèle) ?

- Doit-on prendre en compte le débit pratique ou le débit théorique de l'offre (qui ne correspond pas aux mesures statistiques) ?

- Par quel moyen de mesure "calibré" doit-on fait la mesure des performances de l'abonné ?

- Ne faut-il prendre en compte que du débit d'accès au NRA (qui logiquement différencie les abonnées en fonction de leur éloignement) ou aussi les performances du coeur de réseau qui sont aussi évaluées lors de l'établissement des statistiques "de bout en bout" ?

 

Bref, dès que l'on rentre dans des problématiques de métrologie légale, c'est tout de suite bien plus compliqué que d'afficher un prix unique.

 

 

par Sosheur hyperactif
‎17-08-2015 19:20 - modifié ‎17-08-2015 19:22

L'arcep établirait la moyenne en se basant sur des statistiques de débits vers/depuis les serveurs les plus visités par l'abonné lambda, youtube, facebook, google etc... Cela répond à votre question sur le débit "end to end".

 

Le débit serait le débit de synchro, si il y a une grosse disparité entre la synchro et le débit effectif alors à l'abonné de demander une réévaluation en se basant sur des tests de débit fait via un site indépendant. (speedtest offre en général un bon test avec des résultats statistiquement fiables)

J'ai par exemple une disparité d'environ 1 méga entre la synchro et le débit effectif utilisable quelque soit le serveur distant.

Cela peut très bien correspondre à l'encapsulation, mais cela, encore une fois n'est pas la responsabilité de l'abonné, au fournisseur de faire le nécessaire pour tenir compte de l'encapsulation, FEC, CRC, HEC et compenser la perte de débit liée.

 

Le prix serait revu tous les mois (ou moins si l'abonné conteste avec preuves)

 

La box (le modem/routeur, pour être techniquement correct) relève du choix de l'abonné. Bien évidemment il sera plus difficile pour un abonné n'utilisant pas un modem/routeur officiel (livebox) de prouver sa bonne foi en cas de difficultés.

 

 

 

par Top Contributeur
le ‎17-08-2015 20:34

Les serveurs les plus visités peuvent avoir des incidents, des problèmes d'interconnexion avec certains opérateurs (comme ça a été longtemps le cas entre Youtube et Free). Bref, ils ne constituent pas des étalons fiables, à mon sens.

 

Par exemple, Netflix publie un "palmarès" des débits d'interconnexion avec les différents opérateurs sur les marchés où ils sont présents. Il y a environ 20% de différence entre les différents opérateurs. Le meilleur est Numéricable et on comprendra que c'est car il fait pratiquement que du cable qu'il obtient de meilleurs resultats que ses concurrents qui font de la fibre et surtout de l'ADSL.

 

A ce jour, les sites comme speedtest n'ont aucune vocation à fournir des résultats fiables.Si on leur demandait cela, les engagements que cela engendre ferait en sorte que le site devienne payant.

 

En plus, j'y pensais, cela dépend aussi de la connexion entre l'ordinateur et la box. Ca veut dire qu'il faudrait inclure la technologie de mesure dans la prise DTI afin de limiter l'influence de l'installation du client : perte de performance qui peut être liée au cable de téléphone chez le client, au Wifi, au CPL, notamment.

 

Des clients malhonnêtes pourraient volontairement perturber leur liaison ADSL au moment où il y a une mesure afin d'avoir un tarif plus avantageux mais des performances plus importantes la plupart du temps.

 

Bref, de la même manière que les forfaits mobiles coutent le même prix qu'on y accède en 2G, en 3G ou en 4G, c'est plus simple pour tout le monde et plus lisible d'avoir un prix forfaitaire !

par Sosheur hyperactif
‎17-08-2015 20:43 - modifié ‎17-08-2015 20:45

Les mesures vers les serveurs les plus visités seraient bien entendu répétées dans le temps afin d'évaluer les performances moyennes réelles.

 

Si Numéricâble obtiens de bons résultats avec du câble, peut être que les autres opérateurs pourraient en faire de même ? Comme je l'ai dit les choix techniques des opérateurs n'intéressent pas les utilisateurs lambda, juste le résultat final. A chaque opérateur de s'adapter au terrain du moment que le résultat est le même au final.

 

Le LAN de l'abonné (wifi, CPL, Ethernet restant le gold standard) n'engage que lui dans tous les cas.

 

Les mesures de débit/synchro seraient elle aussi répétées dans le temps de manière aléatoire afin d'éviter les "utilisateurs malhonnêtes".

 

Hors sujet: à l'heure actuelle la 4G n'a que peu d'intérêt vu le fair use limité.

par Top Contributeur
‎17-08-2015 21:07 - modifié ‎17-08-2015 21:09

Les Ferrari ont une vitesse de pointe en moyenne plus elevée que la moyenne des Renault. Bizarre, non ?

 

Ca changera peut-être au jour où Ferrari fera des voitures de la même gamme et prix que les Twingo... :smileywink:

 

Numéricable a des meilleurs performances en moyenne mais beaucoup moins d'abonnés éligibles au cable qu'en ADSL.

 

On en revient à la question : ne faut-il pas rétribuer également ceux qui font l'effort d'avoir une technologie haut débit certes moins performante mais tout de même accessible à ceux qui sont hors des grandes villes et loin des centraux ? Je pense que personne ne veut revenir au bon vieux modem RTC...

 

Tu dis que c'est à l'opérateur de s'adapter au terrain et fournir le même résultat quelque soit le client. On voit bien qu'il s'agit là d'une idée utopique, dans un monde où la transmission est parfaite quelque soit la distance et que le déploiement des nouvelles technologies est instantané et gratuit... Dans le même monde, tout le monde peut aller au travail en 5 minutes où que l'on habite grace au téléporteur... :smileywink:

par Sosheur hyperactif
le ‎17-08-2015 22:11

Je peux aller au travail en 1 minute, grâce à mes pieds, je travaille de chez moi, dans les technologies réseau justement.

 

Je ne comprends pas bien le recours à une analogie avec les véhicules mais bon si cela vous arrange dans votre argumentaire.

 

Je vous remercierais de ne pas me tutoyer.

par Top Contributeur
le ‎18-08-2015 17:48
L'idée est bonne, mais réalisable ? Bonne question, tout le monde paie le même prix (en Adsl) mais plus on est près, plus on a de débit, mais au fil du temps,les choses s'améliore, par exemple, le vdsl, cela a un coût, et il faut le payer quelques part... Des nra sont rajoutés parfois, la fibre arrive, en attendant, on ne peut qu'attendre.. Mais votre idée n'est pas mauvaise, mais et t'elle réalisable?
par Sosheur hyperactif
‎18-08-2015 18:30 - modifié ‎18-08-2015 18:34

Je pense qu'elle est réalisable et est quelque part même judicieuse pour les opérateurs.

 

Cela permettrait d'éviter que certains ne se sentent lésés par leur faible débit; et donc donnerais lieu à moins de résiliations pour ce motif. Donc augmentation potentielle de la fiabilisation de la clientèle.

 

Vous parlez du VDSL, c'est bien joli mais cela est comme la longueur de la ligne vs débit, ce n'est utile qu'a certains abonnés qui se trouvent être au bon endroit au bon moment.

 

L'idée ici est d'éviter au maximum une situation RTC vs ADSL, ou les abonnés RTC étaient largement lésés à une époque. Aujourd'hui on retombe dans le même schèma mais avec DSL vs Fibre/Cable.

 

Heureusement maintenant il y a la 3G/4G que les opérateurs pourraient utiliser comme solution intermédiaire selon le terrain, du moment bien entendu que les restrictions de "fair use" soient levées ou bien plus généreuses.

 

par Sosheur hyperactif
le ‎19-08-2015 14:09

Mais comme tu es loin du NRA, il y a plus de câble à poser et éventuellement à entretenir ...

et si on fixait le prix en fonction du nombre de mètres de câble :smileyvery-happy:

par Sosheur hyperactif
‎19-08-2015 14:15 - modifié ‎19-08-2015 14:17

Je vous informe que les cables en question existent depuis belles lurettes et qu'ils ont été en grande partie financés par vos impots.

 

De plus le cout doit rentrer dans le business-plan de l'entreprise, ce que à mon avis Orange a depuis longtemps calculé.

 

Et comme je l'ai indiqué, il existe d'autres solutions intermédiaires au cablage selon le terrain, comme la 3G/4G.

 

par Sosheur hyperactif
le ‎20-08-2015 22:56

Bon je n'ai pas lu toutes les réponses ci-dessus, mais il y en a qui me'herissent les poils.Il est assez compéhensible qu'un client qui comme moi, a un débit de 1M ne souahaite pas payer le même prix que ceux qui sont le mieux désservis, per exemple dans les grandes villes. Je viens de Villeurbanne (Lyon) et j'étais à moins de 200m de mon point de raccordement et à 20M. De passer de ce débit à un vingtième, c'est assez dur, surtout si c'est pour payer le même prix. Surtout qu'ici certains sites sont bridés : YouTube, Facebook, pour pas les nommer.

Donc j'ai lu aussi qu'il y a d'autres alternatives : 3G, 4G, ... C'est la même chose que pour l'ADSL : c'est pour les grandes villes, chez nous c'est la 3G, de temps en temps, et en plus c'est limité à 3GO... Au mois de janvier on est resté 3 mois sans portable, parce que notre "coin" n'était pas prioritaire. C'est sur qu'on a eu un geste commercial, mais j'aurais préféré payer pour un service rendu.

Pour résumer, dans la situation où je me trouve maintenant, j'aurais plus à gagner à avoir un abonnement 1M, 2M, 8M,16M ou 20M plutôt que de payer le même tarif que les autres.

Chez nous ,heureusement, il y a un opérateur, comme dans toute l'Isère, qui nous fera profiter sous peu de 20M par les ondes.

 

Cordialement

Markus

par Sosheur hyperactif
le ‎20-08-2015 23:45

Markus à raison; il serait préférable pour le consommateur que les FAIs Français proposent plusieurs tarifs selon le bande passante maxi (effective je précise, pas théorique, c'est une autre histoire) de la ligne comme cela se fait dans nombre de pays.

 

De même une personne qui n'a pas forcément besoin d'une connexion à 10 Teras/s pour consulter ses mails pourra se contenter de payer un abo à 8M par exemple. Alors certes, les riches pourront se permettre des connexions plus rapides c'est vrai mais en même c'est déjà le cas avec le "fair use" sur la 3G/4G; les riches peuvent l'utiliser plus librement que les autres car ils peuvent se permettre de claquer plein de brouzoufs pour quelques gigas en plus (il faut se rappeler qu'avec les usages actuels d'internet, 1 giga ça file très très très vite, j'ai fais le calcul avec une utilisation que je trouve minimaliste du net, mail, IRC, facebook, pas de jeux, pas de films, un peu de web radio, un peu de youtube de temps en temps (et pas en HD), il me faudrais un fair-use de 10-15 gigas par mois grand mininum).

 

Il serait aussi bon que certains se rappellent que l'on ne choisit pas forcement ou l'on vit ou quand bien même quand on emménage il n'est pas toujours possible de connaitre le débit effectif du lieu où l'on déménage à l'avance et parfois, excusez-moi mais, on l'a bien profond.

par Sosheur hyperactif
le ‎22-08-2015 19:45

@ziv quand j'ai fait construire ma maison Internet fonctionnait en RTC et même ceux qui habitent dans des villes importantes (avec les inconvénients) peuvent avoir du mauvais débit. 

 

Pour les autres arguments... je comprends les arguments des uns et des autres.

Mais finalement, nous ne payons pas Internet cher en France (quelque soit l'opérateur) et surtout Data en illimité, le téléphone illimité fixe + mobile et la TV (incluse).

 

En Espagne Orange c'est 37 Euros sans TV et sans appels illimités vers les mobiles... Un gars fait une pétition pour que Free vienne s'installer ne Espagne !

 

En Australie Optus (le Free Australien) Data illimitée 139 $ Australiens (100 ou 105 Euros), TV très pauvre et pas d'appels illimités vers le mobiles. La Data est très rarement illimitée chez les autres opérateurs. Débit très faible le dimanche soir impossible d'avoir Netflix. 

En Nouvelle Zélande très comparable. 

 

En Nouvelle Calédonie. débits très faibles tout le temps dès qu'on sort de l'ile... Appels illimités seulement avec ceux du même opérateur ou vers la France, pas en local !!!. Data illimitée selon les opérateurs. TV nulle. Pas de dégroupage total donc abonnement à rajouter aux tarifs... compter mini 80 Euros pour l'abonnement téléphonique plus Internet. 

 

Quant au téléphone mobile... c'est presque la même chose. Alors gardons le sourire même si les vacances sont presque terminées. 

 

par Sosheur hyperactif
le ‎24-08-2015 13:56

Surtout en ville je dirais, vu le blindage en carton des cuivres FT.

 

Anecdote:

J'en ai fais l'expérience ce matin lors d'une coupure de courant affectant ma ville, je suis passé d'une synchro de 6 mégas (marge 9-10db normalement, 18db pendant la coupure!) à 10 mégas (la limite théorique de ma ligne) pendant la coupure de courant (j'étais sur onduleur).

 

FT, il est urgent de revoir le blindage de vos lignes. J'ai presque envie d'installer un filtre passe haut sur la ligne pour voir si je pourrais pas virer du 50hz par hasard.

 

par Ancien intervenant Sosh
le ‎26-08-2015 10:51
Statut modifié en : Idée déjà existante
 
par Sosheur hyperactif
le ‎26-08-2015 10:54

Ah ah ok. En fait on archive tout ce qui ne plait pas niveau marketing. Pourtant pas le même son de cloche de la direction stratégique d'Orange et de l'ARCEP. (Oui je leur ai écrit parallèlement, via courrier), on verra bien.